LE PÈRE ALAIN DEPREUX

Il est né le 6 novembre 1934 à Épinal (Vosges) dans une famille catholique. Pendant la guerre il fait ses études primaires dans cette ville.

Puis, en 1946, sa famille vient habiter à Paris, où il fait ses études secondaires et supérieures. En juillet 1956 il est diplômé d’HEC Paris. En septembre 1956, lors d’une retraite spirituelle au Foyer de Charité de Châteauneuf de Galaure (Drôme), il ressent un premier appel à la vocation sacerdotale.

De 1956 à 1958, il fait son service militaire dans la Marine Nationale, comme officier navigant autour de l’Afrique et en Mer Méditerranée.

Le 1er janvier 1959, il revient à la vie civile en devenant cadre administratif et commercial dans une entreprise de textile du Cambrésis (Nord).

En 1962, il s’engage dans les communautés Focolari * tout en travaillant dans différentes entreprises à Rome, en France, en Belgique puis comme stagiaire en Algérie et enseignant au Liban.

En 1973, il rentre en France travailler comme cadre administratif et commercial dans l’industrie du caoutchouc à Saint Quentin (Aisne). Simultanément il fait part à l’évêque d’Arras de sa disponibilité pour la prêtrise. Il intègre alors un groupe d’adultes au travail se préparant au sacerdoce et il suit la formation C pour laïcs à l’Institut Catholique de Paris, dont il est diplômé en 1982.

Le 7 décembre 1980, il est ordonné prêtre à la basilique Notre Dame de Boulogne sur Mer (Pas de Calais). Ensuite il exerce comme vicaire dans différentes paroisses du Pas de Calais. Il participe à l’Association Oecuménique du Littoral et crée des liens forts entre les catholiques du littoral calaisien et les anglicans du Kent. En mai 1994, le point d’orgue de cette action, relayé par la BBC, sera la bénédiction du Tunnel côté Calais et sur le littoral anglais avec son collègue prêtre anglican !

En 2000, avec le consentement de l’évêque d’Arras, il arrive dans le diocèse de Créteil pour le service du mouvement Focolari et la participation au service œcuménique diocésain.

Il réside en paroisse d’abord durant 2 ans à la cathédrale de Créteil, puis 4 ans à Villejuif, et enfin 14 ans à Fresnes-Rungis.

À presque 85 ans et à cause d’une grave déficience visuelle, il accepte de rejoindre le foyer diocésain des prêtres âgés à Gentilly, avec le père Lucien et le père Fernand. Il gardera contact avec le mouvement Focolari et le service œcuménique diocésain et pourra rendre quelques services à notre paroisse.

Il nous donne en méditation cette « prière sacerdotale » du Christ avant de rejoindre le jardin de Gethsémani : « Que tous soient un.  Comme toi, Père, tu es en moi et moi en toi, qu’eux aussi soient un en nous, afin que le monde croie que tu m’as envoyé. » (Jean 17, 21)

Jean-Claude MOREAU

* Mouvement Focolari (« les foyers » en italien) : mouvement ecclésial, fondé en 1943 en Italie par Chiara LUBICH, ancré dans la spiritualité catholique, particulièrement mariale. Son objectif général est l’engagement pour l’unité et la fraternité au sein de l’Église et de la société. Les Focolari sont engagés dans les églises locales, en particulier dans la pastorale de la famille et des jeunes, l’œcuménisme et le dialogue interreligieux.