Participations des paroissiens

Les contributions des paroissiens pour les sacrements, la catéchèse, les activités jeunes…

Pour les cérémonies d’événements heureux, baptêmes, mariages, ou malheureux obsèques il est demandé une participation qui doit couvrir les frais de ces cérémonies : Frais de préparation, de cérémonie, de chauffage, d’électricité, de registres… Ces frais sont demandés car il ne serait pas équitable de faire supporter aux autres paroissiens des cérémonies familiales.

Les participations minimum demandées sont :

Baptême  : 100 euros,
Mariages 200 à 250 euros, en cas de célébration dans une autre paroisse 100 euros
Obsèques 200 à 250 euros.

en cas de difficultés financières parlez en au prêtre, l’aspect financier ne doit pas être un obstacle aux sacrements et cérémonies.

« Faire dire une messe » – intentions de prières 

Il est possible de demander de prier aux messes pour un défunt ou pour un malade. Le tarif pour une intention de prières à une messe est de 18 euros. La demande est à faire à l’accueil ou par téléphone lors des permanences effectuées.

Lors des cérémonies des obsèques la quête qui est faite à la sortie sert pour faire dire des messes pour le repos de l’âme du défunt.

Participation des familles aux activités des jeunes

En ce qui concerne les jeunes les participations que nous demandons sont loin de couvrir les frais (accompagnement, animation, matériel, cérémonies…). C’est une solidarité de la communauté paroissiale vis-à-vis des jeunes.
Pour un an il est demandé pour la catéchèse 45 euros pour 1 enfant, 70 euros pour 2 ou 3 enfants, l’éveil à la foi 10 euros, l’aumônerie  30 euros, le catéchuménat des jeunes 30 euros et les Apprentis Apôtres 20 à 30 euros.
première communion et confirmation des enfants et des jeunes 100 euros

Pour les retraites, les pèlerinages et toutes les activités extérieures des enfants et jeunes nous demandons une participation permettant de couvrir les frais de transport, d’hébergement… que nous calculons toujours au plus juste. Les familles en difficulté financière peuvent nous demander de faire jouer la solidarité des paroissiens.